Presles, toujours aussi belle !

Tou­jours aus­si belle, la falaise de Presles. 4 cor­dées se sont enga­gées pour enquiller ces lon­gueurs, qui demandent un peu de rigueur. Et qui font par­fois un peu peur…

Nous avons encore admi­ré ce beau rocher, face à des pla­teaux ennei­gés et enso­leillés.

« La plus belle falaise du monde », dixit cer­tains… C’est vrai que quand on arrive par le che­min et qu’elle nous saute aux yeux, tel­le­ment haute avec tous ses dégra­dés de cou­leurs de rocher, on se sent un peu petit…1er rap­pel pour Axel, il faut se lan­cer… Avec un petit fil d’araignée pour ter­mi­ner… Ensuite, on fait les san­gliers au pied des voies pour trou­ver les départs : 2 cor­dées en flèche dans « la rampe des com­mères » et 2 autres dans « She­sep Ank ».

Le soir, on boit un petit coup tous ensemble avant qu’une par­tie du groupe nous quitte. Repas gar­gan­tuesque, mais la troupe est fati­guée, alors tous au lit, tôt, très tôt…

Le len­de­main, plu­sieurs équipes : grande voie, couenne, et mini grande voie.

On retien­dra de ce WE les dégaines oubliées, le panier envo­lé, les pre­miers rap­pels d’Axel ain­si que son pre­mier relais, les retrou­vailles des canards, une sor­tie à la nuit, un joli cou­cher de soleil, quelques marches ral­lon­gées…

Et sur­tout l’envie d’y retour­ner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.